Espace membres
Conférence des Présidents
de Commissions Médicales d’Etablissement des CHU
Toutes les actualités > Actualités de la conférence > Hôpitaux et cliniques obtiennent une rallonge de 300 M€ pour 2018

Hôpitaux et cliniques obtiennent une rallonge de 300 M€ pour 2018

Hôpitaux et cliniques obtiennent une rallonge de 300 M€ pour 2018

Hôpitaux et cliniques obtiennent une rallonge de 300 M€ pour 2018

En plein examen parlementaire du projet de loi de Santé, Agnès Buzyn a décidé d'octroyer un bonus de 300 M€ aux établissements de santé publics et privés au titre de l'exercice 2018. Une première qui s'ajoute aux 415 M€ déjà dégelés début décembre. De quoi réduire "sensiblement" les déficits, estime la ministre.

Par le biais d'un communiqué, la ministre des Solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a annoncé ce 13 mars accorder 300 millions d'euros (M€) aux établissements de santé publics et privés de santé, "en dotation complémentaire à l'exercice 2018". Ce bonus s'ajoute ainsi au dégel intégral et d'une seule traite début décembre des 415 M€ de crédits mis en réserve en début d'année dernière. Une première à l'époque (lire notre article) tout comme l'est cette nouvelle rallonge. Celle-ci intervient quelques jours après que les fédérations hospitalières ont globalement salué d'une même voix le "geste fort" de la ministre d'augmenter de 0,5% les tarifs mais cette fois pour l'exercice 2019 (lire notre article).

En effet, argumente Agnès Buzyn, les dernières données disponibles relatives à l'exercice 2018 indiquent que les dépenses d'assurance maladie ont moins progressé que l'objectif national (Ondam) voté en loi de financement de la sécurité sociale, "du fait principalement d'une évolution de l'activité hospitalière plus faible que prévue". D'où ce choix de "soutenir les établissements" et contribuer ainsi à "réduire sensiblement" leur déficit, de quoi "consolider les conditions de la confiance autour d'une régulation juste et équilibrée des dépenses d'assurance maladie". Fin janvier (donc après dégel intégral des crédits mis en réserve), la FHF a anticipé un déficit 2018 compris entre 850 M€ et 1 milliard d'euros (Md€) pour les seuls hôpitaux publics (lire notre article).

La majeure partie du nouvel apport, à savoir 235 M€, sera répartie entre l'ensemble des structures MCO pour tenir compte de cette progression modérée de l'activité. En complément, les 65 M€ restant seront quant à eux reversés "de manière ciblée" pour accompagner des établissements en difficulté et accélérer le financement de mesures prioritaires. La ministre vise ici l'intensification des actions de prévention et de dépistage pour lutter contre l'hépatite C ou encore la généralisation du dispositif de prévention de la récidive suicidaire Vigilans.

 

Toutes les actualités : Actualités de la conférence

 

RSS S'abonner au flux RSS des actualités

La Petite Fabrique du Web